apprendre technique de combat de rue

Comment se battre dans la rue: protégez-vous

Savoir se battre dans la rue peut faire toute la différence entre la vie et la mort. Se protéger est la clé et avoir les compétences nécessaires pour le faire revient à survivre. Beaucoup pensent que les techniques utilisées dans les combats de rue ne sont que des coups de poing et des coups de pied brutaux, mais il y a plus de discipline que vous ne le croyez auparavant. Il faut beaucoup d’habileté et de confiance pour se lancer dans de tels combats et connaître la bonne tactique pour assurer votre sécurité.

Les connaissances nécessaires pour apprendre à gagner un combat de rue nécessitent une pratique constante ainsi qu’un entraînement de l’esprit.

Erreur numéro un: les combats de rue ne sont pas du MMA

Les arts martiaux mixtes (MMA) sont devenus très populaires récemment, et de nombreux fans passent des heures à regarder ces terribles matchs à la télévision. Mais passer du temps en tant qu’observateur ne vous donne pas la mémoire musculaire dont vous avez besoin pour vous battre correctement dans la rue. Savoir se battre dans la rue, c’est être actif et pratiquer au quotidien afin de maîtriser ces techniques.

Se battre dans la rue

Même quand on a commencé à apprendre ce qui est impliqué dans les combats de rue, il est facile de voir que c’est différent du MMA ou des autres formes d’arts martiaux traditionnels. Il n’y a pas de règles ou de formes de positions définies qui sont impliquées dans sa pratique. Il s’agit plutôt d’examiner la situation et de déterminer la meilleure façon de la gérer de la manière la plus sûre possible.

Combattre la rue peut impliquer quoi que ce soit, d’une simple bagarre dans un bar à une bagarre au couteau au milieu de la rue. Il n’ya jamais deux combats identiques, et la clé est de pouvoir s’adapter à chaque situation. Être spontané peut certainement vous aider à rester en vie, même lorsque les chances semblent être contre vous.

Erreur numéro deux: ne le rabaissez pas

Une fois que vous avez maîtrisé les techniques d’apprentissage du combat de rue, vous ne vous arrêtez pas là. Comme si vous vous entraîniez, si vous arrêtez de le faire assez longtemps, vos muscles et votre esprit vont commencer à devenir paresseux et cela ne vous aidera pas dans une situation désastreuse. Garder votre esprit et vos muscles actifs vous aidera à vous préparer à toute situation qui se présente à vous.

Afin de maximiser votre potentiel, il est utile de lire autant de livres de combat de rue que vous pouvez trouver et de regarder des DVD d’autodéfense. Chaque enseignant aura un style différent que vous pourrez ajouter à votre répertoire et vous facilitera l’élargissement de vos connaissances techniques. L’objectif est d’augmenter vos avantages autant que possible afin que les autres ne vous prennent pas au dessus.

Ce qu’il faut savoir sur les combats de rue

Lorsque vous savez à quoi vous attendre avant que cela se produise, vous êtes mieux préparé et savez comment réagir à une situation donnée. Vous êtes également moins susceptible d’être pris par surprise, ce qui constitue l’occasion idéale pour votre adversaire de profiter de la situation.

Comment combattre la rue infographique

Certaines des caractéristiques les plus fondamentales d’un combat de rue sont les suivantes:

  • les combats de rues sont rapides, explosifs et sortent de nulle part
  • le combat de rue repose sur l’imprévisibilité et la spontanéité
  • les combats de rue sont brutaux et sanglants
  • les combats de rue sont extrêmement dangereux et mènent souvent à la mort
  • la plupart des combats de rue se retrouvent au sol
  • les adversaires viseront votre visage et votre tête
  • les coups de pied sont souvent utilisés dans les combats de rue
  • les spectateurs vont souvent s’impliquer, surtout s’ils sont motivés par une partie impliquée
  • il n’y a pas de règles pour régir les combats de rue, et enfin,
  • Les frappes composées constituent la méthode d’attaque la plus couramment utilisée.

En sachant bien combattre dans la rue, vous augmenterez vos chances de gagner et vous éviterez le combat avec le moins de blessures et de contusions possible. En mettant plus d’effort dans votre formation, vous pouvez en faire une réalité.

Différences entre les styles conventionnels et extrêmes

Ce que vous ignorez peut-être, c’est qu’il ya une différence de style dans les combats de rue. Cependant, il est préférable d’avoir les deux types dans votre arsenal afin de vous défendre correctement contre les différents types de personnes que vous rencontrerez dans la rue.

  • Le combat de rue classique est ce que vous apprendrez dans la majorité des cours d’autodéfense. Ils sont conçus pour assurer votre sécurité et éloigner l’autre partie dans l’espoir qu’elle finisse par abandonner.
  • Les combats de rue extrêmes, en revanche, sont plus explosifs et comportent plus de risques. Les tactiques utilisées visent à empêcher toute personne d’infliger des blessures graves. Ils ne devraient être utilisés que dans des situations de vie ou de mort, où vous ou l’autre gars. Ces techniques peuvent provoquer des fractures, des saignements, voire la mort. Des précautions doivent être utilisées dans ce type de combats, car vous aurez des problèmes juridiques si la situation n’appelle pas l’application d’une force meurtrière afin de protéger votre vie.

Vous voulez savoir sur les anciens arts de combat? Ensuite, consultez notre article sur les avantages du Tai Chi pour en savoir plus.

Savoir se tenir

Avant de vous engager dans un combat de rue, il est important d’adopter la position qui optimise votre potentiel de défense. La base de votre position est d’être aussi enracinée et centrée que possible, rendant plus difficile la tâche de votre adversaire de vous renverser. La posture peut varier d’une personne à l’autre, car les personnes se présentent dans une large gamme de tailles, de hauteurs et de circonférences. En trouvant votre centre, vous vous assurez que vous avez assez de puissance de freinage derrière vos attaques au lieu de vous renverser et que votre adversaire a plus de facilité à vous en sortir.

Votre position dans le combat de rue

La meilleure façon de trouver votre centre consiste à imaginer une ligne verticale qui divise votre corps en deux. Le long de cette ligne figurent certaines des parties du corps les plus vitales et les plus douloureuses à protéger, telles que l’aine et le plexus solaire. La bonne position aidera à protéger ces zones du corps et assurera l’équilibre pendant votre combat. Vous voulez que la moitié de votre poids repose sur vos deux pieds, ce qui vous permet de vous déplacer facilement dans une bagarre sans perdre votre pied.

Un autre conseil pour apprendre votre position consiste à garder les mains en l’air tout le temps. Vous devez être prêt à vous défendre et à vous défendre, et vous ne pouvez pas le faire efficacement si vos mains sont à vos côtés. Même en frappant, il est préférable de garder l’autre main au cas où vous auriez besoin de vous protéger d’une contre-attaque.

La position de votre tête

Pour apprendre à gagner un combat de rue, il est important que vous sachiez vous tenir la tête. Tout comme un boxeur, la meilleure position consiste à garder le menton incliné vers le bas, ce qui en fait une cible plus petite. Les yeux, les oreilles et la bouche peuvent être frappés assez facilement, ce qui provoque une douleur intense qui peut vous distraire de la situation.

Les boxeurs et autres combattants d’arts martiaux l’apprennent quand ils commencent à peine. Et si votre adversaire vous frappe au visage, leurs poings rencontreront votre front, qui est la partie la plus dure du crâne. C’est un moyen facile de se casser les doigts et de rendre leurs coups inutiles.

Apprendre les champs de combat

Connaître les différentes portées est le meilleur moyen de vous aider à apprendre à combattre efficacement dans la rue. Vous devez vous concentrer sur trois domaines principaux, car ils détermineront les tactiques à utiliser pour rester en sécurité:

  • Zone de frappe: c’est la distance la plus éloignée de votre corps et vos jambes sont les plus efficaces pour atteindre votre adversaire.
  • Plage de poinçonnage: c’est la plage sur laquelle vous allez vous concentrer le plus souvent, et vos poings parleront le plus souvent.
  • Gamme de grappling: c’est une zone d’extrême proximité où la lutte et les retenues sont susceptibles d’être impliquées. Les mégots, les morsures et les griffes sont généralement efficaces dans cette plage, ainsi que l’étouffement pour assommer votre adversaire.

Facteurs à rechercher

Lorsque vous êtes impliqué dans un combat de rue, il y a des facteurs importants à surveiller qui vous aideront à gagner et à garder le dessus.

  • Le premier est la distance du combat. Si vous savez à quelle distance de votre adversaire vous allez savoir quelles tactiques de distance de combat devraient être utilisées.
  • Deuxièmement, le type de confrontation auquel vous êtes confronté. Êtes-vous en train de vous défendre d’une attaque surprise ou devez-vous seulement maîtriser l’autre personne? Le niveau d’intensité du combat vous aidera à choisir la bonne tactique nécessaire pour neutraliser votre adversaire.
  • Troisièmement, il faut voir si vous faites face à un adversaire armé ou non. Le type d’arme qu’il tient possède également une différence, car vous vous défendriez comme un couteau, autrement que comme une chauve-souris.

Blocage, parade et évasion

Avant d’apprendre les techniques offensives, il est crucial de savoir se défendre! Il y a même un dicton qui dit: «la meilleure attaque est une bonne défense». Rester mobile et maintenir votre position est essentiel, ainsi que savoir bloquer les attaques entrantes. Vos bras sont probablement votre meilleure source de blocage, mais improviser avec les objets présents dans l’environnement qui vous entoure peut vous aider, surtout si votre agresseur est armé.

L’un des éléments les plus importants de votre défense est de ne pas cligner des yeux pendant le combat lorsque des coups de poing ou de pied vous arrivent. En une fraction de seconde, vous êtes sans défense et vous pouvez facilement perdre. Il faut du temps, du courage et de la pratique pour apprendre à contrôler votre clignotement pendant un combat, mais cela vous sauvera certainement la vie.

Ne cligne pas des yeux

La parade est un moyen de rediriger l’attaque de votre assaillant. Cette tactique inattendue peut le déséquilibrer et vous permettre d’éliminer plus facilement la menace. Cette méthode est extrêmement utile si vous commencez à être fatigué pendant un combat ou si vos bras sont trop douloureux pour continuer à bloquer.

L’évasion s’éloigne complètement de l’attaque. Cela peut aussi avoir pour but de le forcer à perdre son équilibre et de vous donner le dessus sans trop d’effort de votre part.

Comment être offensant

Ce n’est pas ce que cela ressemble. En plus de vous défendre, les frappes qui rendent votre adversaire inoffensif sont importantes pour rester en vie et indemnes. Savoir où se trouvent les parties les plus vulnérables du corps et comment les utiliser est la clé pour mettre fin à un combat avant qu’il ne devienne trop grave.

Une erreur que beaucoup de gens commettent est de juger du niveau de compétence de leurs adversaires en fonction de leur comportement. Sous-estimer votre adversaire est le meilleur moyen de perdre. Traitez tous vos adversaires comme des maîtres dans toutes les formes de combat de rue. De cette façon, vous ne serez pas surpris quand il fait quelque chose d’inattendu et gagne le dessus.

Une autre erreur que la plupart des gens commettent est de succomber au stress de la situation. Il est indéniable qu’un combat de rue, en soi, est assez stressant, mais il est important de rester aussi calme que possible pour pouvoir évaluer chaque situation et réagir en conséquence. Ne vous contractez pas et ne retenez pas votre souffle, car cela entraîne des muscles raides qui ne répondent pas bien et peuvent vous donner la tête qui tourne. Pratiquer la technique de respiration appropriée aidera à détendre vos muscles et à fluidifier vos mouvements, que vous frappiez ou que vous vous défendiez.

Une troisième erreur est de télégraphier ses intentions. Il existe de petits mouvements du langage corporel qui vous trahissent et permettent à votre attaquant de savoir plus facilement ce que vous faites. Cela peut impliquer quoi que ce soit, armer votre bras en arrière pour un coup de poing ou prendre une inspiration subite en préparation d’une attaque. La formation vous apprendra comment minimiser ces «rachats» afin que vos actions soient toujours imprévisibles.

Quand il s’agit d’attaquer, il est important de noter que vous ne devriez infliger que suffisamment de dégâts pour empêcher de poursuivre l’attaque. Cela signifie cibler certaines zones, telles que les genoux, les chevilles, l’aine et d’autres parties molles du corps qui sont très douloureuses au toucher. Le corps peut être divisé en une variété de zones qui différencient les meilleures parties du corps à frapper.

  • Zone cible 1 : zones de la tête et du visage; comprend les yeux, le nez, le menton, les tempes et la nuque. Le ciblage de ces zones affecte les sens de votre adversaire.
  • Zone cible 2: zones du haut du corps; comprend le cou, le plexus solaire, les côtes et l’aine. Le ciblage de ces zones affecte la respiration de votre adversaire.
  • Zone cible 3 : zones du bas du corps; comprend les genoux, les tibias, les chevilles et les cuisses. Le ciblage de ces zones affecte la mobilité de votre adversaire.

Lorsque vous faites face à un adversaire particulièrement dangereux, il est préférable de frapper en premier, rapidement et durement. Ne lui donnez pas l’occasion de prendre le dessus, sinon vous ne sortirez pas indemne de la situation. Une première frappe offensive bien exécutée peut le faire sortir en une seconde et vous faciliter la vie.

Situations de grappling

Lancer des coups de pied et donner des coups de pied, c’est bien, mais quand vous êtes au sol, ils ne pourront pas faire grand chose pour vous. Apprendre les bonnes prises et grappins peut maîtriser la situation rapidement et efficacement. Viser le cou pour assommer votre adversaire ou mettre les bras dans le dos demande beaucoup moins d’effort que de se défendre des attaques. Quelques kilos de pression suffisent à rendre votre agresseur immobile ou inconscient.

Pour des trucs et astuces de combat au corps à corps , consultez notre article sur ce sujet.

Un rapide aperçu

Dans l’éventualité où vous feriez face à un combat de rue soudain, savoir quoi faire dans un pincement contribuera à assurer votre sécurité. Ces conseils clés vous apprendront comment se battre dans la rue et éviter d’être envoyés aux urgences.

  1. Faites attention. Quand quelqu’un vous menace, soyez conscient de votre environnement et de ce que vous avez à votre disposition. Ces quelques secondes pourraient faire la différence entre la vie et la mort.
  2. Tentative de diffusion de la situation. Avant de recourir à vos poings, commencez par utiliser vos mots. Évaluez la cause de l’animosité et voyez si un terrain d’entente peut être trouvé. Laisser votre ego vous gêner est la meilleure façon de semer le trouble et d’aggraver la situation. En même temps, ne lui révélez pas que vous avez peur, sinon il pourrait profiter de la situation et entamer un combat de toute façon.
  3. Essayez de vous en aller. Cela peut sembler contre-intuitif au début, mais tenter de vous échapper peut être votre meilleur choix en matière de tactique. S’il ne peut pas être raisonné, retournez-vous et éloignez-vous. S’il vous poursuit, le combat de rue est sur le point de commencer.
  4. D’abord, prenez la position de combat. Mettez-vous au sol avec vos pieds au moins à la largeur des épaules afin d’être en équilibre. Gardez vos mains en l’air pour vous protéger et gardez la bouche fermée. Cela vous épargne non seulement une mâchoire cassée si vous êtes frappé, mais cela réduit également les risques de morsure de la langue.
  5. Soyez prêt à vous défendre . Il n’y a pas de règles ici, alors soyez prêt à vous battre sale. Utilisez tout ce que vous avez à votre disposition pour assurer votre sécurité, y compris les objets qui vous entourent. Certaines des meilleures zones à cibler pour mettre fin au combat rapidement sont un genou à l’aine, des coups de pied aux genoux ou au ventre, ou un coup de tête contre le visage. Si tout échoue ou si vous manquez, ne craignez pas de commencer à lancer quelques coups de poing.
  6. Prendre des coups efficacement . Il est toujours préférable de les éviter, mais vous n’avez peut-être pas la vapeur pour le maintenir. Si vous prenez un coup de poing à la tête, approchez-vous ou absorbez-le avec votre front. Au corps, resserrez les muscles de votre estomac pour absorber le coup. Changer votre corps avec le coup de poing peut avoir pour résultat de frapper des zones moins vitales et moins douloureuses.
  7. Faites du bruit . En fait, faites autant que possible. C’est un facteur d’intimidation qui va perturber votre adversaire au fur et à mesure que vous vous fortifiez. Le bruit attirera également l’attention, espérons-le, de quelqu’un qui peut appeler les autorités.
  8. Évadez-vous à votre première chance. Si vous avez la possibilité de vous échapper, saisissez-le. Continuer à gémir sur votre agresseur longtemps après son incapacité peut vous conduire à un monde de problèmes juridiques.

Astuces rapides

Si vous souhaitez apprendre quelques astuces pour combattre dans la rue avant de décider de vous inscrire à un cours, voici quelques vidéos YouTube qui peuvent vous aider à comprendre ce qui est vraiment en jeu lorsque vous vous êtes retrouvé dans ces situations. Prenez ces vidéos avec un grain de sel, car rien n’est plus efficace que d’apprendre ces techniques face à face avec un vrai enseignant.

fightTIPS est un excellent canal qui enseigne aux gens comment combattre dans la rue et acquérir des techniques d’autodéfense.

En apprenant les erreurs fréquentes que les gens commettent lors d’un combat de rue, vous pourrez améliorer vos techniques de combat de rue:

Une autre vidéo importante de fightTIPS apprend à se battre sale. Il peut être difficile pour les gens de vouloir profiter injustement de la lutte, mais si vous ne le faites pas, l’autre personne va:

FightSmartTrav enseigne aux gens comment éviter les coups de poing en effectuant un simple mouvement de la tête.

et regardez cette vidéo aussi:

Il donne également des leçons sur la façon de rester calme pendant un combat afin que vous puissiez continuer à vous défendre et à attaquer efficacement

Si vous cherchez des moyens rapides et efficaces pour mettre fin à un combat de rue, Nick Drossos vous donnera des leçons sur lesquelles des coups élimineront rapidement votre adversaire.

Lorsqu’il s’agit de combats de rue, jouer intelligemment est la meilleure façon de rester en vie. Il est facile de céder à la peur et de laisser la situation dicter notre façon de réagir, mais en gagnant en confiance avec ces méthodes et en entraînant notre corps, nous pouvons cesser de contrôler.

En apprenant à prendre les coups et à vous défendre, il vous sera plus facile de développer une stratégie solide pour éliminer la menace et minimiser vos risques de vous blesser. Ces situations dangereuses peuvent survenir à tout moment et de n’importe qui. Par conséquent, ces tactiques et cet entraînement en tête feront de vous un combattant efficace, quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Pour plus d’informations sur la façon de trouver votre style dans les arts martiaux pour le combat de rue , lisez notre article sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :